Skip links

Piscine naturelle : Tous les avantages de cette alternative écolo

Vous envisagez de construire une piscine ? Et si vous optiez pour une piscine naturelle, pour une baignade propre sans chlore ni produits chimiques ? Également appelée piscine biologique, cette alternative au bassin traditionnel séduit les particuliers pour ses atouts écolo et son esthétique naturelle. Fonctionnement, avantages et entretien, plongez dans les eaux douces et limpides des piscines naturelles !
Les principes clés d’une piscine naturelle

Une piscine écologique profite des propriétés de certaines plantes et micro-organismes pour filtrer son eau. L’idée est de reproduire un équilibre biologique naturel, dans lequel l’eau sera naturellement purifiée.

Le bassin se divise en deux ou trois espaces :

  • La zone de baignade
  • La zone de plantation destinée à l’assainissement de l’eau (lagunage) : ce bassin fait généralement la même taille que la zone de baignade et est composé de plantes épuratrices (jacinthe d’eau, jonc…), dont le rôle est d’assainir l’eau et d’empêcher aux organismes pathogènes de se reproduire.
  • La zone de régénération (optionnelle) : constituée de plantes oxygénantes (elodées, renoncule aquatique…) qui ont pour rôle de garantir une bonne qualité de l’eau. Cette zone se présente en général sous la forme d’une cascade.

Les trois bassins, qui doivent communiquer entre eux, sont reliés par une pompe.

Les avantages d’une piscine naturelle

L’un des atouts majeurs d’un bassin naturel est son absence de produits chimiques, permettant de protéger la santé de ses usagers et de respecter l’environnement. Fini les yeux rouges et la peau irritée, la piscine naturelle garantit un confort de baignade optimal. 

Autre avantage, son entretien simple et peu onéreux. Une piscine naturelle demande peu de travail : régulièrement retirer les feuilles mortes et nettoyer les parois à l’aide d’un robot spécial piscine biologique. 

Ce type de bassin bénéficie par ailleurs d’une esthétique naturelle. Grâce aux nombreuses plantes, la piscine biologique se fond dans le décor et est en harmonie avec son environnement. Enfin, lors du passage à l’hiver, aucune intervention particulière ne sera nécessaire. Le bassin pourra être laissé tel quel, sans être vidé ni couvert. Une vigilance plus stricte est à prévoir si la piscine est confrontée à des températures extrêmes (gel et neige).

À noter toutefois quelques contraintes : si la piscine naturelle est une option moins coûteuse en entretien, elle reste plus chère à la construction qu’une piscine classique. Aussi, l’écosystème met un peu de temps à se mettre en place. Vous ne pourrez pas en profiter immédiatement après avoir rempli le bassin. Enfin, l’eau peu avoir tendance à s’évaporer plus rapidement que dans une piscine traditionnelle.

Smartips ! Dans une piscine naturelle, tout repose sur un bon équilibre de l’écosystème. À ce titre, le choix des plantes sera particulièrement important. Nous vous conseillons de faire appel à des professionnels du secteur. Aussi, pour ne pas favoriser la prolifération d’algues, il est recommandé de ne pas exposer son bassin naturel à des températures trop élevées, et donc d’éviter un emplacement plein sud. Enfin, pour que l’équilibre biologique soit maintenu, il est crucial de ne pas confronter l’écosystème à des produits chimiques. Les baigneurs devront donc privilégier des crèmes solaires minérales pour ne pas, à terme, perturber l’équilibre. 

Vous souhaitez en savoir plus sur la construction écologique au Portugal ? Téléchargez gratuitement notre livre blanc !

Leave a comment