Skip links

Maison container : est-ce vraiment une option écologique ?

C’est l’une des solutions tendances du moment : l’utilisation de containers maritimes comme maison. Ces habitats modulaires à prix attractifs séduisent notamment grâce à leur rapidité d’exécution. Souvent qualifié d’habitat alternatif et écologique, ces maisons représentent-elles réellement une solution durable ?
Des atouts de taille

Il existe deux formes d’habitats container : aménager un container industriel ou assembler plusieurs containers à l’aide d’une ossature métallique. Si la maison container plaît, c’est qu’elle dispose de nombreux atouts. 

L’un des arguments choc est son prix : comptez entre 400€/m² et 2 000€/m² (habitat clé en main), selon le site français quelleenergie.fr. La variation de son coût dépend du prix d’achat du container en lui-même, de son transport et de ses coûts d’aménagement. 

Autre point fort, il s’agit de constructions modulaires rapides à exécuter. Les fondations étant légères, tout comme l’aménagement extérieur nécessaire, la maison container peut prendre forme en seulement quelques semaines, et jusqu’à quelques mois s’il s’agit d’un assemblage de plusieurs containers. 

Enfin, ce type de construction permet une liberté architecturale. Grâce à sa modularité, il est possible de définir un assemblage sur mesure.

Mais des performances pas si écologiques…

La plupart des fabricants et constructeurs spécialisés en maison container mettent en avant les atouts écologiques de cet habitat. Pour autant, cet argument se justifie lorsque le container en question est recyclé, et que son acheminement ne fait pas exploser le bilan carbone. Car pour garantir une esthétique extérieure impeccable, de plus en plus de constructeurs proposent des containers neufs, parfois fabriqués à l’autre bout du monde, et dont l’énergie grise est particulièrement importante. 

Les spécialistes évoquent également l’effet « Cage de Faraday ». En effet, la structure métallique de ces maisons agit comme une protection contre les ondes électromagnétiques extérieures. En revanche, les ondes présentes à l’intérieur vont avoir tendance à rester enfermées dans l’habitat.

Par ailleurs, la qualité de l’air intérieur peut être un enjeu particulièrement complexe lors de l’acquisition d’un container. Certains containers, avant leur recyclage, ont transporté des substances toxiques, qui nuisent à la qualité de l’air intérieur lors de leur transformation en habitat. Le choix d’une ventilation optimale sera alors essentielle. 

Enfin, l’un des inconvénients majeurs de ce type d’habitat est le niveau de performance thermique. L’acier étant particulièrement conducteur, un container peut être une vraie passoire thermique, difficilement habitable été comme hiver. L’importance de bien isoler la structure est capitale, et là encore, pour que l’habitat soit considéré comme écologique, il faudra veiller à choisir des matériaux durables.

Vous l’aurez compris, pour que la maison container soit considérée comme une option écologique, il conviendra d’être attentif aux éléments suivants :

  • Le type de container (neuf ou recyclé) et son transport
  • La gestion des ondes électromagnétiques internes
  • Les potentielles substances toxiques transportées avant recyclage (air intérieur)
  • Le choix de l’isolant et sa pose

Vous souhaitez en savoir plus sur la construction durable au Portugal ? Téléchargez gratuitement notre livre blanc !

Leave a comment