Skip links

Fenêtres : Comment choisir entre double et triple vitrage ?

Le choix des fenêtres est un élément crucial lors de la construction ou rénovation d’un logement. Ce dernier influencera considérablement le confort thermique de l’habitat et donc, par conséquent, sa consommation d’énergie. Alors comment choisir entre double et triple vitrage ?
Zoom sur la composition des vitrages

Il convient tout d’abord de définir la composition des vitrages : une fenêtre double vitrage est constituée de deux épaisseurs de verre, séparées d’une «  lame  ». La lame est l’espace entre les deux verres, pouvant être composé d’air ou de gaz. Une lame composée de gaz permet d’améliorer les performances isolantes. Le principe du triple vitrage est le même : trois vitres superposées et séparées de deux lames.

Quant au simple vitrage, il est aujourd’hui banni des constructions neuves et rénovations car particulièrement pauvre en matière de performances thermique et acoustique.

Identifier la performance d’une fenêtre 

Preuve que la fenêtre est un élément essentiel dans la considération de la performance énergétique d’un logement, elle fait partie des éléments piliers de la construction passive, au même titre que l’isolation, l’étanchéité ou encore la ventilation mécanique controlée (VMC).

Pour identifier la performance thermique d’une fenêtre, il faut se référer au coefficient U, indiqué par les fabricants. Trois coefficients U, tous exprimés en W/(m²K), sont à prendre en compte :

  • Le coefficient Uw pour la performance de la fenêtre dans son ensemble
  • Le coefficient Uf pour la performance du cadre
  • Le coefficient Ug pour la performance du vitrage

Pour s’assurer d’une fenêtre performante, il faudra avant tout se fier à la valeur du coefficient Uw (vitrage + cadre). Plus le coefficient est faible, plus la fenêtre est isolante.

Quel vitrage privilégier au Portugal ?

En Europe, l’institut Passivhaus recommande une valeur Uw de 0,80 W/(m²K), avec du triple vitrage, pour les bâtiments passifs situés dans les zones aux climats froids et tempérés (Nord de la France, Belgique, Allemagne, Pays-Bas,…), et des fenêtres quadruple vitrage pour les pays aux climats froids (Suède, Norvège, Finlande…). Dans les pays au climat plus chaud, comme le Portugal, le Sud de l’Espagne et de l’Italie, Passivhaus recommande du double vitrage, avec un coefficient U pouvant atteindre 1,20 W/m²K.

Outre les coefficients U et le climat, il est important de prendre en considération toute une série d’éléments ayant un impact direct sur la performance thermique d’une fenêtre : 

  • Son orientation
  • Le facteur solaire du vitrage
  • La forme et la taille de la fenêtre
  • La proportion du cadre
  • Le matériau du cadre

Enfin, l’installation est une étape très importante pour assurer une performance énergétique optimale in fine. Il est essentiel de veiller à parfaitement adapter la taille du cadre au tableau de fenêtre, assurer l’étanchéité à l’air et à l’eau pour éviter toute infiltration et enfin ne pas négliger les ponts thermiques.

Vous souhaitez en savoir plus sur la construction durable au Portugal ? Téléchargez gratuitement notre livre blanc !

Leave a comment